#100ans La Montagne Tribunal pour les générations futures

#100ans La Montagne Tribunal pour les générations futures

Fêter ses 100 ans d’Histoire (et oui, un grand H pour reprendre les jalons d’un journal né en 1919 !) en évitant la nostalgie, le nombrilisme ou le triomphalisme, l’exercice était périlleux.

C’est sans doute ce qui a conduit Raphaël Poughon (@Rapou), responsable de la Compagnie Rotative, le MédiaLab de La Montagne à choisir ce format du Tribunal pour les Générations Futures inventé par le formidable magazine Usbek&Rica.

 

Pour cette soirée, il y avait également le Président de la République … et cela a donné lieu à une formidable scène génératrice de fou rires dans la salle et comme @Rapou est plein d’humour et d’autodérision, il l’a relayé lui même ! Regardez plutôt !

 

L’idée ? Une conférence spectacle

Scénariser une conférence-spectacle reprenant les codes d’un procès d’Assises pour explorer une problématique sociétale, en décoder les enjeux:
Accusé, Président, Avocat, Procureur, Jury tout le monde est là pour tenir le procès … Le sujet est malmené et les arguments s’entrechoquent … pour que chacun, au bout du bout, puisse aboutir à son intime conviction.

Ecoutez  ici Blaise Mao, Rédac chef adjoint d’Usbek & Rica expliquer le concept dans le reportage sonore de l’Atelier des Médias sur RFI

Un jury pour trancher

Ce format très très inspirant (avis: il est disponible en open source !) renouvelle le genre. Les débats y sont vivants, ludiques, participatifs et inclusifs – on entend tous les arguments, on décrypte les pensées alternatives- .

A noter quand même, pour La Montagne, le jury n’était pas tiré au sort comme dans le prototype d’U&R mais connecté : le vote final c’est fait sur 4 questions par SMS.

« La presse locale fait-elle bien son boulot ? »  C’était le thème ‘balle dans le pied’ choisi par La Montagne pour son propre TGF.

L’accusé n’était pas présent, et pour cause, mais 3 témoins se sont succédés.

  • Sandrine Thomas, la rédactrice en chef
  • Janny Siméon, le maire de la commune de La Chapelle St André et Président de l’association des Maires ruraux de la Nièvre
  • Anne Sophie Novel, Journaliste spécialisée dans l’écologie et les alternatives durables, l’innovation sociale et l’économie collaborative.

Un extrait de ses arguments ? #SCAC

 

 

Alors, la presse locale fait-elle son boulot ?

#SCAC // Ecoutez ici la plaidoirie du procureur qui démontre pourquoi elle ne le fait plus

#SCAC // Et ici celle de l’avocat de la Défense

In fine, le public a voté, l’accusé est relaxé (mais avec un petit avertissement quand même) :

Les médias locaux sont ils déracinés, détachés du terrain, de leurs territoires et de leurs lecteurs ?

NON pour 93%

Dans un monde où l’information est universellement accessible et peut être produite par tous, les médias locaux sont ils encore utiles ?

OUI à 89%

Les médias locaux sont ils corrompus ? Leur proximité avec les élites économiques et politiques locales menace-t-elle leur objectivité ?

OUI 50% – NON 50%

Et enfin… les médias locaux font-ils encore leur boulot ?

OUI à 82 %.

Et vous, quelle est votre intime conviction ?

Vous voulez connaître la conviction du Connecteur ?

Au Connecteur, nous sommes convaincus que la société a besoin d’une presse locale qui éclaire, qui décode, qui donne des clés pour comprendre le monde. La proximité, c’est la richesse d’un lien humain, c’est aussi son danger: proximité/promiscuité/consanguinité. Elle doit donc s’auto contrôler pour  renouveler ses sujets, s’ouvrir, sortir de l’entrisme

Elle doit permettre de mieux appréhender, au travers de sujets proches, les grands thèmes structurant qui impactent les vies.

Cette proximité ne doit pas enfermer sur des « petits sujets », sur un effet miroir, sur son nombril en bref. 

Elle doit  chercher à accompagner vers l’ouverture, vers la connaissance, vers le lien  …

Permettre de savoir ce qui se passe autour de soi, le situer dans un contexte plus large, en comprendre les enjeux locaux et internationaux … c’est ce qui nous anime !

Et vous, à votre avis à quoi doit ressembler la presse locale aujourd’hui ?