4 janvier 2017

Cartographions notre écosystème !

Présentation de l’initiative

Notre écosystème d’innovation est en plein essor, mais il est difficilement lisible. Il y a bien quelques initiatives (par exemple ici) mais pas de projet avec un point de vue global public/privé sur les nombreux événements, acteurs et initiatives qui fleurissent, et sur leurs interactions.

Cette vision globale nous semble nécessaire pour mieux “naviguer” dans l’écosystème: savoir à qui s’adresser pour monter un projet, trouver des financements, des ressources (locaux, moyens techniques, associés, conseils …), rencontrer des partenaires, etc.


Nous vous proposons de participer à cette initiative de cartographie:
> en nous donnant votre vision de l’écosystème dans le Canvas
> en participant à une des réunions d’innovation collaborative


Objectifs et fonctionnement participatif

D’ici le printemps, l’objectif est de mettre à disposition sur notre site web:

  1. Une base de connaissances de l’écosystème d’innovation, pour référencer les acteurs et ressources disponibles
  2. Un schéma dynamique et graphique, pour comprendre rapidement le fonctionnement de l’écosystème et s’y orienter

Ce travail, coordonné par le Connecteur, ne peut être que participatif:

  • car chacun a un point de vue sur l’écosystème: cette cartographie en sera la synthèse, régulièrement mise à jour;
  • car cet outil doit être utilisable par tous, et donc doit correspondre à un vrai besoin avec la bonne interface: nous ne le comprendrons qu’en échangeant avec vous;
  • car nous aurons besoin de l’aide de codeurs, designeurs, graphistes … de l’écosystème pour développer la version 1.

Quelques exemples de Startup Ecosystem Canvas en cours: celui de Bruxelles, celui de la Silicon Valley, celui de Helsinki … et beaucoup d’autres

Quel périmètre ?

Il n’y a pas de définition – ou il y a trop de définition – d’une start-up, d’un écosystème et de l’innovation. Notre parti-pris est de réaliser un travail ouvert, où chacun abonde selon son point de vue. Gardez à l’esprit que les informations recueillies doivent in fine aider le développement des initiatives “business” innovantes en Auvergne, et en particulier des start-ups. Cela va d’apports concrets comme des locaux ou des financements jusqu’à des concepts plus abstraits comme l’extension d’un réseau de connaissances, ou la confrontation à de nouvelles idées.

Quant à la géographie, nous avons aussi pris arbitrairement le périmètre de l’ancienne région Auvergne, soit les quatre départements administratifs. Il n’y a probablement pas un seul écosystème sur ce territoire mais un principal (Clermont, labellisé French Tech) et d’autres plus ou moins formalisés autour des grandes villes, plus des tiers-lieux et des start-ups hors des grandes agglomérations.

Comment participer ? – Le Startup Ecosystem Canvas

Ce document est issu du Startup Ecosystem Canvas mis au point par The Founders aux Etats-Unis (qui a lancé des startups dans une centaines de villes du monde). Nous l’avons librement traduit.

A la manière du business model canvas utilisé par de nombreux entrepreneurs, il permet de lister les acteurs d’un écosystème local d’innovation, de manière ouverte et contributive. Il propose des “cases” à remplir, ce qui facilite la saisie mais aussi met en avant les points forts et les points faibles de l’écosystème.

>> Accéder au document Canvas sur Google Drive <<

Les trois phases de l’écosystème:

Le Canvas est structuré selon les trois phases de la création de projets innovants de type start-ups:

  1. Idéation: de l’envie d’entreprendre à la formalisation du projet;
  2. Lancement: de la formalisation du projet à la création de la structure;
  3. Croissance: de la création de la structure au développement de l’activité économique

Chaque phase représente une section du canvas, avec des sous-sections par type d’acteurs. Par exemple, dans la phase “inspiration”, les sites d’information, les événements de rencontre, les sources de bonnes pratiques start-ups, etc.

Vous trouverez aussi quatre catégories transversales:

  1. Les évangélistes: créateurs d’entreprises, mentors, représentants (officiels ou officieux) de l’écosystème disposant d’une vraie crédibilité et d’un charisme fédérateur;
  2. Les success stories: start-ups passées, présentes, qui sont encore en Auvergne ou qui n’y sont plus, mais qui sont nées ici et qui ont trouvé la recette du succès + projets innovants émanants de plus grands acteurs (PME, grands groupes);
  3. Les institutionnels: structures publiques dédiés au développement économique au sens large;
  4. Les attracteurs de talents: universités, grandes entreprises, laboratoires, etc. de grande renommée qui attirent et retiennent les talents
  5. Les start-ups, qui sont les acteurs centraux de l’écosystème. On peut les définir comme des structures (formalisées ou en projet, quelle que soit la forme juridique) nouvelles et basées sur un business model original et risqué (définition dérivée de celle d’Eric Ries).

Règles de collaboration:

  • La participation est entièrement libre;
  • Saisissez une ressource (individu, entreprise, collectivité, lieu, site web …)  dans la catégorie qui vous semble appropriée, de préférence dans une seule catégorie;
  • Merci d’indiquer entre parenthèses la ville dans laquelle la structure est basée (le cas échéant, et si vous le savez). Des acteurs basés hors Auvergne sont tout à fait envisageables;
  • Merci d’indiquer un lien internet (site web, ou à défaut mail/twitter/facebook) relatif à la ressource;
  • Enfin, n’hésitez pas à ajouter des commentaires en marge du document.

Il s’agit d’un document de travail destiné à lister les ressources de notre écosystème. Ce n’est en aucun cas la version définitive, et les informations saisies seront combinées et réorganisées. N’hésitez pas à faire des commentaires sur la structure.

Le Canvas sera la base d’une cartographie numérique, graphique, interactive coordonnée par le Connecteur et évoluant toujours sur une base participative et communautaire.


Comment participer ? – Les réunions d’innovation collaborative

Outre les documents partagés, le Connecteur organise des réunions de deux heures sur la seconde quinzaine de janvier 2017 pour réfléchir en petits groupes (max 20 personnes) sur la cartographie: contenus, formats, utilisation, degré d’ouverture, process de mise à jour et d’évolution …

>> S’inscrire à une réunion <<

Les créneaux confirmée sont les suivants:

Merci d’indiquer vos préférences sur le Doodle. Les créneaux seront confirmés dès que douze participants seront atteints. Votre présence est importante pour le bon fonctionnement de la séance.
Merci de vous organiser en fonction.


Merci pour votre participation à ce projet commun. Nous espérons qu’il sera rapidement utile à tous !