Compte-Rendu / Startup Weekend Edition 2017 – Conférence de Axel Aigret: Comment faire passer votre startup à l’adolescence ? (18/10/2017)

Par Alexis Echegut


A l’occasion du Startup Weekend 2018 dont nous sommes partenaires, nous mettons en ligne les conférences pratiques de l’édition 2017. Celles de 2018 seront bientôt publiées


Un nouveau né découvre le monde par le biais de son innocence. Il se demande comment évoluer dans un environnement totalement inconnu. Un enfant goûte à tout ce qui aiguise sa curiosité, passe du rire aux larmes en un battement de cils, se trompe et apprend. Un adolescent se nourrit de ses erreurs et se construit en menant des expériences de plus en plus conséquentes. Axel Aigret fait ici le parallèle entre la logique entrepreneuriale et la croissance d’un individu. Découvrez les étapes de la maturation d’une startup…



Synthèse de la présentation

Axel Aigret, booster de croissance

Croyez en son expérience, Axel a aussi été un enfant… Sa première startup a été un “fail”. Toutes les erreurs possibles, il les a faites. Mais c’est aussi là qu’il a beaucoup appris soutient-il. La logique du test, de l’apprentissage et de la croissance, Axel la connaît bien.

Aujourd’hui Growth Advisor chez HGHLIGHT dont il est le créateur et le gérant, Axel travaille en conseil pour des PME, des startups et des agences. Sa vision du marketing est spécifique et a fait ses preuves sur le nombreux groupes.
Social + Business, voici les deux piliers de sa méthode visant à mener votre entreprise à maturation. Le côté social est centré sur l’humain. Axel opte pour une démarche teintée d’empathie, de psychologie, de copywriting, et d’ergonomie. Parlez lui business, il vous répondra par des mesures, des analyses, des tests, et beaucoup d’apprentissage.

“Les boucles d’apprentissages doivent être les plus rapides possible”

Stade du bébé (0 à 2 ans)

C’est l’étape des balbutiements. Quels sont les problèmes? Quelles solutions vont y répondre? Au début de la création d’une startup, l’entrepreneur avance à tâtons et progresse dans un certain espace de liberté, soit, là où il est possible d’aller, quelque soit le résultat. Le champs des possibles du nouveau né reste limité si l’on considère sa non expérience et son manque de connaissance. Il en est de même pour une startup nouvelle.

“Beaucoup de « startupeurs » pas matures cherchent des pistes de développement en fonction de leurs émotions, alors qu’un sérial entrepreneur se concentre plus sur le potentiel d’un besoin”

Stade de l’enfant (2 à 10 ans)

Une partie du chemin tracée, et une idée de produit en tête, il dorénavant l’heure de démarcher une niche de client potentiel. C’est la First Growth Channel Experience. Pour cela il faut installer un canal d’acquisition (réseaux, facebook, AdWords…). Le Gold Growth Metric implique de se demander ce qui a de la valeur dans son entreprise. En quoi suis-je performant? Qu’est ce qui nécessite une attention toute particulière? Comment me démarquer de la concurrence? Il est ensuite pertinent de prêter attention au Language Market Fit. Il est important de comprendre que nous ne sommes pas nos clients. Plutôt que d’identifier le problème, créer le produit, et ensuite le langage, il est nécessaire en premier lieu de « marketer » pour faire des tests et voir ce que préfère le prospect. Cette stratégie maximise les chances de faire une minimum de recette.

Stade du pré-ado (10 à 12 ans)

Une fois la niche de client ciblée, et les premiers bénéfices en poches, la startup au stade de la pré-adolescence apprend de plus en plus vite, et s’installe dans le paysage de ses concurrents. Il faut maintenant oser marcher en tant que grand enfant dans un monde d’adolescents ambitieux. Le stade de la pré-adolescence induit le choix de channel. Il faut multiplier son portefeuille client.

Axel soutient que si l’on se défend d’être dans un domaine innovant, rien ne sert d’être sur google; le produit n’existe pas donc personne ne va le rechercher via le moteur de recherche. Dans ce cas Facebook est plus adapté et efficace. Si l’on suit la logique du géant américain, un produit devient célèbre lorsqu’il est considéré comme fun par la communauté d’internaute. La viralité joue un rôle important. Facebook possède une « puissance de feu » considérable; le ciblage publicitaire y est très pertinent.

« Où va-t-on ? Qui cible-t-on ? »

L’adolescence (12 à 18 ans)

On peut se considérer solide et prêt pour la vie pré-adulte quand atteint un portefeuille d’environ 150 clients. Il faut tout de même continuer d’avancer et ouvrir de nouveaux canaux d’acquisitions, de nouveaux segments clients, de nouveaux produits pour de nouveaux marchés… C’est seulement ensuite, à force de tests, de remises en question, de nouveaux apprentissages, que la startup adolescente pourra prétendre décrocher une massive niche de clients et réaliser des bénéfices conséquents.


Captation vidéo par Damien Caillard, montage et synthèse écrite par Alexis Echegut