Focus / Stratégie digitale d’une campagne législative

Par Cédric Debacq
Introduction de Damien Caillard

Pauline Rivière a été investie candidate La République en Marche ! dans la première circonscription de l’Allier (Moulins). Battue au second tour par 48,15% des voix (contre 51,85% à Jean-Paul Dufrègne, ancien Président du Conseil Départemental), elle a néanmoins mené une campagne remarquée sur Internet. Et pour cause : Pauline est community manager “dans le civil”, spécialiste des réseaux sociaux (et notamment collaboratrice à Auvergne Nouveau Monde). Pour ses 5 semaines de campagne intense, partant de rien – sans expérience politique, elle a recruté Cédric Debacq pour gérer sa communication, print comme digitale. Styliste d’entreprise et bloggueur professionnel, Cédric revient pour nous sur les principaux enseignements de cette expérience hors normes.


Le 11 mai 2017, Pauline Rivière est investie candidate de la République En Marche pour la première circonscription de l’Allier et me propose de devenir son chargé de communication. Très rapidement, il faut réfléchir à la communication et tout de suite chercher à se démarquer de la concurrence.

C’est de là qu’est née “La Caravane de Campagne de Pauline Rivière” ; le but était de se déplacer dans la circonscription avec cette caravane, aller à la rencontre des concitoyens et partager les étapes de la campagne sur nos profils de réseaux sociaux.


1ère enseignement : raconter la campagne sur les réseaux sociaux

Plus de 1500 personnes ont suivi étape par étape l’histoire de la caravane de campagne, grâce notamment aux différents contenus que l’on a publié quotidiennement sur nos pages de réseaux sociaux.

Pour leur permettre de suivre cette campagne, nous avons choisi d’utiliser le hashtag #PaulineEnCampagne.

Nos sorties sur les marchés, les tractages, affichages et réunions publiques de la circonscription étaient toutes relayées sur Facebook, Twitter et Instagram.

2e enseignement : des messages courts, pertinents, avec une dose d’agilité

Le message que vous souhaitez faire passer auprès de vos électeurs doit être clair, pertinent, compréhensible ; surtout, il doit être là pour convaincre. C’est la même chose pour une entreprise qui vend un produit ou propose une prestation. Vous devez convaincre vos prospects d’acheter vos produits ou vos services.

Vous devez connaître votre discours et savoir l’adapter au fur et à mesure de l’évolution de votre campagne marketing.

Avec Pauline, nous avons fait le choix de nous inspirer des méthodes agiles et de brainstorming lors de nos réunions publiques afin d’obtenir le maximum de retour de la part des électeurs.

Au final, cela nous a permis de faire évoluer notre discours et notre message.

3e enseignement : diversifier le contenu digital

Pour arriver à attirer l’attention des électeurs, il est important d’être cohérent à travers notre message, notre image et aussi la diversité des outils dont on dispose pour alimenter nos pages de réseaux sociaux.

Durant cette campagne, nous avons fait évoluer l’image de la candidate tout en gardant le code couleur composé du bleu et du jaune qui sont deux couleurs très dominantes et complémentaires.

L’ensemble des supports digitaux et papiers étaient réalisés à partir de cette charte graphique. Ce qui a permis aux électeurs de nous identifier plus facilement.

Nous avons aussi fait le choix de diversifier notre contenu en nous inspirant de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, en utilisant, la vidéo, les images GIF, les Facebook Live et faire des reportages photos pour agrémenter nos publications.

4e enseignement : esprit d’équipe et art du partage du contenu

Aujourd’hui, une entreprise qui souhaite lancer une campagne de communication peut, selon son budget, utiliser la publicité Facebook ou Google Adword.

En campagne électorale cela est interdit. Du coup, pour attirer du monde sur vos pages de réseaux sociaux, vous devez compter sur vos militants et adhérents. Régulièrement vous devez les solliciter pour qu’ils partagent votre contenu sur leur profil.

Vos militants et vos adhérents doivent ainsi devenir des ambassadeurs au service de votre communication digitale. A travers cette action, vous allez pouvoir amplifier votre message afin d’attirer plus largement l’attention de vos électeurs.

5e enseignement : jouer avec la récurrence pour amplifier votre visibilité

En 5 semaines et sans pouvoir utiliser la publicité sur Facebook et Google, vous devez jouer sur la récurrence de votre communication.

Par exemple, dans notre programme, nous avons évoqué 10 points d’engagements que l’on a repris un par un afin de les diffuser sur nos profils de réseaux sociaux.

Pour nos réunions publiques, un événement Facebook était créé et une affiche digitale était publiée le jour même de la réunion.

Chaque contenu était publié sur l’ensemble de nos pages de réseaux sociaux à des heures différentes afin de ne pas publier toujours la même chose en même temps. C’est très qualitatif pour nos abonnés.

Ce qu’il faut retenir de cette expérience

Il y a beaucoup d’actions qui peuvent être reprises au sein d’une stratégie pour votre business, comme :

  • Utiliser les réseaux sociaux qui correspondent à votre cible ;
  • Utiliser un seul hashtag est ce sur l’ensemble de vos réseaux sociaux ;
  • Diffuser une image forte avec une charte graphique pertinente pour être vu ;
  • Utiliser les photographies, les vidéos, pour enrichir votre contenu ;
  • Publier quotidiennement sur vos pages de réseaux sociaux ;
  • Être récurrent en adaptant votre contenu ;
  • Être agile afin d’adapter votre discours au fur et à mesure que la campagne avance ;
  • Avoir toujours un train d’avance sur vos concurrents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *