French Impact : l’innovation sociale sur les territoires

French Impact : l’innovation sociale sur les territoires

Par Pauline Rivière

Le label French Impact a été créé en 2018 sous l’impulsion du Ministère de l’Écologie, et plus précisément par le Haut Commissariat à l’Économie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale. French Impact c’est avant tout deux objectifs : labelliser les entreprises pionnières de l’innovation sociale ainsi que les territoires portant un écosystème d’innovation sociale.

 

Une candidature portée collectivement

Interview Nicolas Duracka

Nicolas Durackacoordinateur de CISCA, nous rappelle les origines de la candidature de Clermont Auvergne Métropole à la labellisation.

Cette candidature a été portée institutionnellement par le collectif CISCA, premier laboratoire d’innovation sociale sur trois défis majeurs pour nos territoires :

  • mobilité douce et durable, un vrai sujet territorial et  de multiples plateformes d’échange (avec notamment Cap 2025, Objectif Capitales)
  • alimentation respectueuse de l’environnement, avec une forte capacité de recherche, en lien avec ISite également
  • le numérique pour tous : renforcer la French Tech avec un volet Social Tech

Il y a eu plus de 50 dossiers déposés, pour aboutir à 20 labellisations.
Notre spécificité en Auvergne, c’est de porter l’idée d’une R&D territoriale, qui est la véritable marque de fabrique de CISCA.

A l’institut Godin, j’ai travaillé sur l’élaboration du label French Impact et des pionniers.
Ce travail a été porté par des acteurs avec la même notion de développement que celle proposée par la French Tech.

French Impact, au final c’est le pendant « Economie Sociale et Solidaire » de la French Tech, avec un vraie connotation entrepreneuriale.
L’idée est de prendre les acteurs déjà en place pour répondre aux défis et d’y apporter une méthodologie de travail qui soit la spécificité de la candidature de CISCA au niveau national : R&D en innovation sociale.
En clair, la méthodologie de R&D en innovation sociale génère des interactions entre les acteurs.

Un territoire déjà moteur en innovation sociale

Interview Emmanuelle Perrone

Emmanuelle Perrone, Directrice de la SCIC Epicentre et co-présidente du CISCA

« Il y avait eu un premier appel à projet il y a environ un an sur les startups sociales : « les pionniers ». A cette époque nous avions suivi ça attentivement, il y avait un “effet d’annonce”.

Le nouvel appel à projet portait sur la dimension territoriale. De notre côté et indépendamment de French Impact, on préparait CISCA,  avec trois comités de pilotage et une quarantaine d’acteurs mobilisés.
Les participants se sont accordés sur l’intérêt de créer une cellule de R&D en innovation territoriale de manière collaborative.
On a donc basé notre réponse sur CISCA, avec l’opportunité de donner de la visibilité et de renforcer la dynamique d’un projet unique en France.

Historiquement, l’Auvergne est un territoire qui fonctionne très bien de manière collaborative. Auparavant il y avait déjà Acc’ess, un collectif de structures d’accompagnement animé par la CRESS.
Sur la Métropole, on peut y trouver Cocoshaker, BGE, Alter Incub, c’est un format qui fonctionne très bien, à la manière du Comité Innovergne.
CISCA est né grâce à ce terreau et à la richesse, la variété des acteurs en innovation sociale.

C’est autour de trois axes French Impact que nous travaillons sur la résilience territoriale avec un calendrier défini :

  • affiner chacun de ces axes avec les acteurs majeurs (French Tech, Plateforme des Mobilités, Michelin, Vélocité, Limagrain, LIT, Vetagrosup INRA, Ferme Urbaine ..
  • pour chaque axe, les acteurs doivent reconsidérer leur façon de travailler ensemble à l’aune de l’innovation sociale. Ils ont participé à des comités de pilotage et ils seront accompagnés par CISCA.

Au final, CISCA va coordonner plusieurs axes de recherche, avec comme mots d’ordres « collaboration et transdisciplinarité ».
French Impact
 va faire réfléchir les gens ensemble, en leur donnant le goût de faire de l’innovation sociale sur chacun de leurs axes. » 

Un Etat qui s’engage aux côtés des territoires

Interview Christophe Itier

Le vendredi 12 avril, l’association CISCA (Centre de Recherche & Développement et Transfert en Innovations Sociales Clermont-Auvergne ) et ses partenaires ont organisé un rencontre autour de la remise officielle du label French Impact pour Clermont Auvergne Métropole.

Une table ronde ainsi que plusieurs interventions de  :

Mathias Bernard, Président de l’Université Clermont-Auvergne et co-président du CISCA
Emmanuelle Perrone, Directrice de la SCIC Epicentre et co-présidente du CISCA
Marion Canales, Conseillère métropolitaine et adjointe au Maire de Clermont-Ferrand en charge de l’Économie Sociale et Solidaire et co-présidente du CISCA
Olivier Bianchi, Président de Clermont-Auvergne Métropole

Monsieur Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Économie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale est venu clore cette rencontre en rappelant que derrière cette labellisation ministérielle il y a l’implication concrète de l’État avec des véritables moyens alloués pour faire émerger de nouveaux projets et développer les dynamiques d’innovation sociale sur tous les territoires.

 

Nous allons réunir tous les territoires French Impact très prochainement, pour travailler ensemble sur des défis communs, pour faire du transfert de compétences, pour faire en sorte que les solutions des uns, deviennent les solutions des autres. Christophe Itier,  Haut-commissaire à l’ESS et à l’IS